stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2013

La Mairie du 6ème consacre une page à "Monsieur Albert" dans son magazine de mars 2013

couvcoss mairie.jpgNotre 6ème

Journal du 6ème arrondissement

n°261 - mars 2013

Conseils de lecture, p.17

Une biographie d'Albert Cossery 

Frédéric Andrau nous livre ici un récit biographique fourmillant de détails et d'anecdotes, à la fois libre et vivant, de l'écrivain Albert Cossery, l'une des figures littéraires germanopratines les plus étonnantes du XXème siècle.

Le narrateur s'adresse à Cossery qui lui raconte la vie qu'il a menée. Une vie faite de peu, immobile, à Paris, et, pour l'essentiel, au coeur de Saint-Germain des Prés, entre le Jardin du Luxembourg, la brasserie Lipp, le Flore et Les Deux Magots. Et, sur une vie longue de presque un siècle, seulement huit livres... Mais quels livres ! Dont le plus célèbre reste certainement "Mendiants et orgueilleux".

Des quartiers populaires du Caire où Cossery est né en 1913, jusqu'à l'hôtel "La Louisiane", au coeur de Saint-Germain des Prés, où il vécut 60 ans dans la même sobre et petite chambre ; de l'Ecole des Frères de La Salle aux cafés de Flore et des Deux Magots ; des virées nocturnes de fêtes et de dragues, avec, entre autres, Camus, au jardin du Luxembourg où ilo aimait contempler les jeunes et jolies femmes, des premières publications en revues aux hommages tardifs des prix littéraires, cet homme en marge, sans jamais un sou en poche - il s'est toujours refusé de travailler ! - mais toujours habillé avec une parfaite élégance, est comme ressuscité par Frédéric Andrau. Celui-ci nous relate dans le détail ses relations avec les écrivains de son temps, les hommes de théâtre et de cinéma, son éditrice de prédilection, Joëlle Losfeld... Cossery était un solitaire qui ne manquait pas d'amis.

Frédéric Andrau n'idéalise pas pour autant son personnage : il pointe sans détour les caprices insupportables de l'écrivain, sa mauvaise foi, son manque de tact avec celle qui fut un temps son épouse, la comédienne Monique Chaumette - à qui est dédié le livre. Ce livre, souvent drôle et touchant, se fait plus profond et émouvant encore quand vinrent les dernières journées, les dernières heures de Cossery. 2013 est le centenaire de la naissance de Cossery dont toute l'oeuvre est disponible aux Editions Joëlle Losfeld.

Frédéric Andrau a collaboré pendant plusieurs années dans la presse écrite. Il est l'auteur de deux romans, "À fleur de peaux" (Le Sémaphore, 2005) et "Quelques jours avec Christine A" (Plon, 2008).

280 pages, parution le 1er mars 2013 aux Editions de Corlevour. Prix 19,90 euros. http://www.corlevour.fr 

cossery mairie.jpg

Les commentaires sont fermés.