stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2013

Invitation pour lundi 2 décembre 2013 à la Soirée d'hommage à Albert Cossery à la Mairie du 6ème

affiche Cossery 2013.jpg

SEMAINES DES LIVRES ET DES LIBRAIRES

LUNDI 2 DÉCEMBRE 2013 - à 18h30

HOMMAGE À ALBERT COSSERY

À LA MAIRIE DU 6ÈME > Salon François Collet

Rencontre autour du livre de Frédéric ANDRAU, auteur de Monsieur Albert - Cossery, une vie aux Éditions de Corlevour en présence de l'éditrice exclusive Joëlle LOSFELD et de Monique CHAUMETTE, comédienne et première épouse de Cossery, animée par Guilaine DEPIS.

Nouvelliste et romancier, Albert Cossery est décédé en 2008 à Paris, dans sa chambre de l'hôtel La Louisiane, à Saint-Germain-des-Prés où il vivait depuis plus de 60 ans. Cette soirée, organisée à l'occasion du centenaire de sa naissance, est dédiée à l'empreinte qu'il a laissée dans la vie littéraire et intellectuelle du 6ème arrondissement si cher à son coeur.

Avec la librairie La Hune

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

20/11/2013

Carton d'invitation officiel de la Mairie du 6ème pour la soirée Cossery du 2 décembre 2013

Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6ème arrondissement,

Olivier Passelecq, Adjoint au Maire chargé de la Culture

vous invitent à participer à la soirée en hommage à Albert Cossery

CouvCossery.jpgDans le cadre de la Semaine des Livres et des Libraires, avec la librairie La Hune.

Lundi 2 décembre 2013 à 18h30

Salon François Collet

Mairie du 6ème arrondissement, 78 rue Bonaparte, 75006 Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Renseignements 01 40 46 76 60 / http://www.mairie6.paris.fr / 6scope / Librairie La Hune 

En présence de Frédéric Andrau (auteur de Monsieur Albert - Cossery, une vie, éd. de Corlevour), Joëlle Losfeld (éditrice exclusive) et Monique Chaumette (comédienne et première épouse de Cossery).

Rencontre animée par Guilaine Depis

Invitation mail Cossery jpeg.jpg

Le Magazine "Notre 6ème" de novembre 2013 signale une soirée Cossery le 2 décembre 2013

coco6.jpg

Lundi 2 décembre à 18h30


Hommage à Albert Cossery


Nouvelliste et romancier, Albert Cossery est décédé en 2008 à Paris, dans sa chambre de l'hôtel La Louisiane, à Saint-Germain-des-Prés où il vivait depuis plus de 60 ans. Cette soirée, organisée à l'occasion du centenaire de sa naissance, est dédiée à l'empreinte qu'il a laissée dans la vie littéraire et intellectuelle du 6ème arrondissement si cher à son coeur. 

 

Avec la librairie La Hune

Salon François Collet

En présence de Frédéric Andrau (auteur de Monsieur Albert - Cossery, une vie, éd. de Corlevour), Joëlle Losfeld (éditrice exclusive) et Monique Chaumette (comédienne et première épouse de Cossery). 

Rencontre animée par Guilaine Depis

coco.jpg

06/11/2013

Albert Cossery, à voix haute et nue, avec Michèle Venard (lecture jeudi 7 novembre 2013)

Après les lectures publiques hors et en Studio de Lectures d'une centaine d'auteurs connus, inconnus ou mal entendus de la littérature mondiale* 

420618_10151415124658995_944776975_n.jpgAtelier Permanent de Lectures et d’écoute

«à voix haute et nue»© 

Jeudi 7 novembre à 19h précises

Michèle Venard lit

ALBERT COSSERY

Théâtre Pandora

30, rue Keller 75011 - code 32 56

métro Bastille

réservations conseillées 01 42 39 21 61

Tarif réduit pour les adhérents à l'Association 12 € au lieu de 15€ tarif normal

« Je n’ai jamais été l’esclave de rien ni de personne. C’est la possession qui vous rend esclave. C’est la raison pour laquelle j’ai toujours vécu à l’hôtel, où même les meubles ne m’appartiennent pas. Et je me suis tenu à l’écart de ceux qui ont quelque chose à perdre, les puissants et ceux qui se mettent à leur service. » A C

AVT_Albert-Cossery_3297.jpegAlbert Cossery, silhouette fine, élégante un brin nonchalante, auteur de Mendiants et orgueilleux, Les Fainéants dans la vallée fertileLa Violence et la dérisionUn complot de saltimbanques, Une Ambition dans le désert, Les Couleurs de l'infamieest né le 3 novembre 1913 au Caire et entre en 1926 au Lycée Français de la ville.Ecrivain précoce il participe à la diffusion du surréalisme au Caire par le groupe Art et liberté et crée avec le poète Edmond Jabès et le peintre Ramsès Younane la revue La Part du sable. Son premier livre

 Les Hommes oubliés de Dieu (1940), soutenu par Henry Miller, organiquement lié au monde de la rue cairote comme le seront les suivants, est traduit en anglais comme en arabe et connait un immense succès.

Albert Cossery vient à Paris en 1945, et s'installe dans une chambre d'hôtel du quartier Saint Germain où il séjournera jusqu'à sa mort survenue à 94 ans, le 22 juin 2008.

Esthète opposé à toute idée du "travail" industrieux à l'occidentale, fréquentant, sur la marge, intellectuels et artistes, les milieux du cinéma, du théâtre et de la peinture, il écrira, en français dans une langue fluide et drue, charnelle et imagée et avec un regard de profondeur fraternelle sept livres en une cinquantaine d'années. (extrait de la notice biographique remise aux spectateurs)

Michèle Venard lira des Nouvelles du recueil Les Hommes oubliés de Dieu

"C'était dans la ruelle Noire. Ce soir là, Chaktour le ferblantier qui travaillait dans sa boutique à la réparation d'un broc de toilette , délaissa un instant sa besogne  pour se recueillir et penser avec calme à sa vie misérable et infinie."

"Le monde ne finira jamais dit-elle. N'aie pas peur. Garde moi seulement près de toi. Et puisque tu ne peux pas vivre sans haschich, je t'en apporterai. Qu'Allah te pardonne."

"Il ne l'entendait pas. Il était loin. Il était dans ce champ prodigieux où le haschich pousse à loisir comme le trèfle"

"L'aube se leva sur un quartier régénéré qui n'acceptait plus la vie telle qu'elle était, mais voulait la dominer, la rendre plus hardie et plus belle"

dont  : Patricia Highsmith; Guy de Maupassant; Marguerite Yourcenar; Franz Kafka; André Hardellet; Gaston Bachelard; Paul Claudel; Alfred Jarry; Donatien de Sade; Léon Bloy; René Lesage, Antoine de Saint-Exupéry; Bruno Schultz; Dominique de Roux; Henry de Montherlant; Jean-Marie Turpin; Yukio Mishima; Edgar Poe; Auguste Villiers de l’Isle Adam; Anton Tchekhov ; James Joyce; Henry Le Bal; Henri Michaux; Théophile Gautier; Witold Gombrowicz; Stendhal; Henry James; Paul Verlaine; Jean Gillibert; Virginia Woolf ; Stefan Zweig; Hans Christian Andersen; Luigi Pirandello; Alberto Moravia; Ernest Hemingway; Joseph Conrad; David-Herbert Lawrence; Herman Melville; Pierre Boudot; Knut Hamsun; William Faulkner; Pär Lagerkvist; Elsa Morante; Michel Tournier; Benjamin Péret; Julien Green; Jorge-Luis Borges; Tanizaki Junichiro; Ivo Andric; Joseph Kessel; Paul Morand; Yasunari Kawabata; Vassili Grossman; Jean Giono; Ambrose Bierce; Karen Blixen; Rainer-Maria Rilke; Julien Gracq; Jack London; Charles Baudelaire; Charles Dickens; Blaise Cendrars; Pierre Jean Jouve; Fédor Dostoïevski; Mario Vargas Llosa; Oscar Wilde; Ivan Bounine; John Steinbeck; André Gide; Joseph Roth; Djuna Barnes; Arthur Rimbaud; Georges Bernanos....

28/10/2013

"Monsieur Albert" dans la revue Europe, il aurait eu 100 ans le 3 novembre 2013 : merci Didier Pobel !

1376096_203471393157116_792289985_n.jpgRecension de Didier Pobel dans la revue Europe (octobre 2013)


On pourrait presque commencer par une chanson : "C'est un endroit qui ressem-em-ble à la Loui-sia-a-ne...". Nino Ferrer ? Mais non, c'est d'Albert Cossery qu'il s'agit. Car "La Louisiane" n'est rien d'autre que le havre dans lequel le "dandy oriental", arrivé d'Égypte à la fin de le guerre, se réfugia cinquante-six années durant. Chambre 28, quatrième étage. Puis, vers la fin de sa vie, la 77, un peu plus haut... Des repères devenus mythiques dans cet hôtel de Saint-Germain-des-Prés que le client, à la fois le plus discret et le plus célèbre, ne quittait qu'en début d'après-midi, tiré à quatre épingles, le teint souvent pâli par les dérives noctambules de la veille.

Oisif patenté, un brin pique-assiette, misanthrope quand ça l'arrange, ce flâneur du Luxembourg et des terrasses parisiennes, fou de tabac, de café et de femmes en jupes, était avant tout un écrivain. Un écrivain de la lenteur, du dilettantisme, de la séduction, qui ne signa en tout et pour tout que "sept petits livres et rien de plus". C'est peu, en effet, dans une vie aussi longue - il s'éteignit en 2008, à l'âge de 94 ans - , mais c'est beaucoup de la part de quelqu'un qui plaçait la jouissance quotidienne de chaque instant au-dessus de tout.
CouvCossery.jpgAinsi fut Monsieur Albert, selon l'admirative formule que l'on retrouve en titre de la biographie que vient de publier Frédéric Andrau. Une évocation - un "récit", dixit la couverture - en forme d'apostrophe posthume entièrement écrite à la deuxième personne du pluriel. "Jamais personne n'avait dicté vos faits et gestes et ce n'était pas à plus de soixante ans que cela allait commencer." Oui, c'est le portrait d'un homme libre que l'on découvre ici en se félicitant d'y croiser, au détour des pages, ces figures que furent, ou que sont, Giacometti, Durrell, Miller, Camus (le "copain de drague"), Louis Guilloux, Michel Déon, Georges Moustaki ou, du côté des présences moins conjures, l'éditeur Edmond Charlot ou les cinéastes Michel Mitrani et Jacques Poitrenaud auprès de qui Cossery effleura l'univers du cinéma. Sans oublier Joëlle Losfeld qui fut la dernière à veiller sur lui et à le publier.
 
Pour rendre plus vivant le décryptage des thèmes de prédilection de celui qui ne cessa de dénoncer "la cupidité des hommes et leurs chimériques ambitions", Frédéric Andrau a émaillé son propos de savoureuses anecdotes, parfois parfumées du goût des fèves en bouillie de l'enfance ou, à l'occasion, baignées de mélopées d'Oum Kalsoum, elle qui transportait l'Égypte (...) comme un foulard noué à l'anse de son sac à main".

Mais c'est dans les ultimes chapitres que l'écriture se fait particulièrement poignante pour accompagner le capricieux vieillard laryngectomisé qui trouva encore l'énergie de fuir l'hôpital pour aller s'attabler un jour chez Lipp, en pyjama. Inflexible face aux honneurs tardifs (il fit notamment partie de la délégation officielle de Mitterrand au cours d'un voyage à Louxor), ce maître de l'ironie et de la comédie sociale aurait eu cent ans le 3 novembre 2013. Belle occasion pour rouvrir, entre autres, Mendiants et OrgueilleuxLes Couleurs de l'infamie ou Une ambition dans le désert. Et donc aussi pour s'imprégner du "Cossery tour" fidèlement restitué par Frédéric Andrau. Quelque chose comme un air entêtant qui charme et entraîne. "On dirait le Sud / Le temps dure longtemps / Et la vie sûrement / Plus d'un million d'années..." 

Didier Pobel

Hommage à Albert Cossery, invitation le 2 décembre 2013 par la Mairie du 6ème

cossmairie.jpgLe 6SCOPE

N°47

Novembre-décembre 2013

Les rendez-vous de la mairie du 6ème arrondissement

Concerts, Colloque, Lectures, Expositions

édité par le Comité des Fêtes, d'Action culturelle du 6ème. Et par la mairie du 6ème.

EN DÉCEMBRE

ÉVÉNEMENT Lundi 2 décembre 2013 à 18h30

Hommage à Albert Cossery

Dans le cadre de la Semaine des Livres et des Libraires

Mairie du 6ème - Salon François Collet - Entrée libre

Nouvelliste et romancier, Albert Cossery est décédé en 2008 à Paris, dans sa chambre de l'hôtel La Louisiane, à Saint-Germain des Prés où il vivait depuis plus de 60 ans. Cette soirée, organisée à l'occasion du centenaire de sa naissance, est dédiée à l'empreinte qu'il a laissée dans la vie littéraire et intellectuelle du 6ème arrondissement si cher à son coeur. En présence de Frédéric Andrau (auteur de Monsieur Albert - Cossery, une vie, éd. de Corlevour), Joëlle Losfeld qui fut son éditrice exclusive et Monique Chaumette (comédienne et première épouse de Cossery). Rencontre animée par Guilaine Depis

Avec la librairie La Hune

cossmairie2.jpg