stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2015

"Un petit ouvrage débordant de tendresse et d’optimisme" par Émile Cougut sur "Le Plan de Lucien" de Rachel GUICHARD

Egotism as a social defense medium

http://www.wukali.com/Le-plan-de-Lucien-un-roman-de-Rache...

Capture d’écran 2015-06-08 à 12.35.20.pngVoici un court roman, Le plan de Lucien, somme toute assez original, dénonçant les ravages pour soi et pour les autres que peut engendrer l’isolement par rapport aux autres, l’égotisme le plus « pur », si proche de l’autisme. Mais l’autisme est une maladie, l’égotisme n’est qu’une façon d’être, de penser, de se comporter.

Deux personnages dans ce livre de Rachel Guichard sont de purs égotistes : Lucien, petit garçon de 6 ans, orphelin de mère, élevé par son musicien de père et sa grand-mère et Sam, le psychiatre qui vient de perdre, de par son attitude, Sarah la femme qu’il aime et dont il était aimé. Seule une prise de conscience des ravages que leurs attitudes causent leur permettra de s’ouvrir à leurs entourages. Prise de conscience qui se fait au contact de l’un avec l’autre. Les fantômes qui les torturent les empêchent de s’impliquer totalement, de faire le don gratuit de soi à l’autre, aux autres. Ils ont peur de l’engagement et ne perçoivent l’amour non par les joies et le bonheur qu’il peut apporter mais par les souffrances qu’il peut potentiellement engendrer.

Le plan de Lucien, petit garçon précoce, brillant est de ne plus parler, de n’écouter que ce qui l’intéresse pour ne pas être parasité par des informations qu’il juge inutiles. Certain de l’amour de son père et de sa grand-mère, il ne veut avoir qu’une relation basée sur l’essentiel, c’est à dire sur ce qui lui apporte directement quelque chose, sans penser aux conséquences que son attitude peut avoir sur eux. Et quand il vivait avec Sarah, Sam avait exactement la même attitude sauf que lui parlait.

Il ne faut pas croire, penser, semble dire l’auteur, que les paroles ne sont utiles que si elles ne sont utilisées que pour communiquer au profit que d’un seul et non à créer un lien même futile entre l’émetteur et le récepteur. De plus quand il n’y a qu’un émetteur sans que le récepteur émette en retour, même l’amour le plus fort, le plus sincère ne peut survivre à cette absence de relation réciproque.

J’ai bien aimé le style de Rachel Guichard qui sait très bien… en changer. Quand se sont les adultes qui se racontent, ils le font avec des mots, des construction de phrases d'adultes. Quand c’est Lucien, on a l’impression de relire les meilleures pages du Petit Nicolas de Goscinny. Contrairement aux apparences, ces changements, pour être justes et crédibles, ne sont pas évidents et Rachel Guichard y réussit parfaitement.

Le plan de Lucien est un petit ouvrage débordant de tendresse et d’optimisme. Quand on s’aime véritablement, on finit toujours par se transformer pour montrer à l’autre, aux autres, la profondeur, la réalité de ce sentiment.

Émile Cougut

Le plan de Lucien

Rachel Guichard

Éditions du Net. 14€

WUKALI 02/06/2015

Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com

Illustration de l’entête :  Balthus (1908-2001) . Les enfants Blanchard (1937).

11/05/2015

LE PREMIER ROMAN de Rachel GUICHARD : "Le Plan de Lucien", un régal aux Éditions du Net (parution avril 2015)

lucien un.jpgNOUVEAUTÉ :

Le Plan de Lucien

de Rachel Guichard

(Éditions du Net, avril 2015)

Un PREMIER ROMAN pour penser/panser les maux/les mots pour guérir/gai+rire plutôt que soigner/soi+nier

Dynamisme, mouvement, optimisme et fureur d’aimer

rachel.jpg

- Roman polyphonique à la fois simple et riche, le premier roman de Rachel Guichard est une expression de l’infinie tendresse qui émane d’elle.

- L’auteure ressemble à ses personnages où se nichent autant d’enfants intérieurs qu’elle a le don d’extraire et de révéler. Tous se reflètent, se nourrissent et se stimulent dans le regard lumineux des autres.

lucien deux.jpg

- Dégageant une énergie très positive, roborative, à l’image de cette frêle jeune femme si forte et sensible, Le Plan de Lucien opère comme par magie sur le lecteur qui se laisse entrainer dans la voie de l’amour, du pardon, du mouvement. Rachel Guichard a lu Héraclite comme le Bouddha, elle donne de l’avenir à son intrigue. Pour elle, tout reste ouvert.

- Découvrant tous les êtres singuliers qui peuplent l’univers de l’auteure comme les multiples facettes d’un diamant, des affinités intuitives nous lient à eux – sans doute parce qu’ils font écho à l’expérience universelle de l’éveil. Éveil bouddhique – comme Rachel Guichard – mais également ouverture des yeux sur les trésors enfouis de l’autre.

- Nourrie de philosophie et d’orientalisme, Rachel Guichard croit aux sorcières blanches, aux fées.

Elle a leur charisme.

Thèmes

- L’univers mental des enfants

- Les aléas de la vie sentimentale

- L’engouement pour le Bouddhisme

- Un roman générationnel

- La psychologie du couple

- Le psychothérapeute malade

- L’optimisme comme secret du bonheur

- La méditation comme talisman

rachel deux.JPG

Points forts

- Une écriture spontanée, un style clair dans lequel chacun peut se reconnaître.

- Une construction vraiment fine et intelligente, avec les multiples changements de narrateurs – autant de surprises qui amusent et ravissent le lecteur.

- Un livre en adéquation avec son projet de vie : le Rach’dingue existe déjà ans son cœur.

- Une jeune maman restée femme jusqu’au bout des ongles accouchée d’elle-même par la grâce de la maternité et de l’écriture emmêlées qui a la volonté d’aider à présent les autres à se réaliser.

- Un humour tendre et subtil qui séduit comme la générosité de Rachel Guichard.

- Douce et volontaire, Rachel Guichard panse les plaies, c’est sa manière de grandir.

Rachel Guichard

rachel gabin.JPGCette jeune femme et son premier roman forment un bloc compact.

Sa fiction est le miroir de son éveil et de son cœur.

- Née en 1974 à Saint-Etienne - l’année où Antoinette Fouque créait les Éditions des Femmes - Rachel Guichard est un exemple emblématique de la pensée de la célèbre cofondatrice du MLF qui affirmait que procréer et créer participaient du même principe : la libération de la libido creandi.

Elle confie avoir vécu les deux gestations – son bébé et son livre – parallèlement comme deux actes d’amour s’étant stimulés l’un l’autre.

Donner la vie a permis à Rachel Guichard de se recentrer sur elle-même, de percevoir l’essentiel.

rachel bateau.jpg- Jeune femme étonnante (qui a fait le choix d'habiter avec son fils de trois ans sur un bateau du port de l'Arsenal !) et talentueuse, Rachel Guichard s’est nourrie au cours de sa vie de différentes épreuves qu’elle a surmontées avec panache, se tirant toujours vers le haut, happée par son amour de la vie.

- Farouchement déterminée et positive, Rachel Guichard est coach certifiée, après avoir vécu dans sa chair et dans son esprit tous les bienfaits de cette pratique qu’elle a expérimentée.

rachel bateau deux.JPG