stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2015

Philippe Poisson annonce la sortie du livre de Christian Rol qu'il amibe beaucoup sur son blog (26 février 2015)

Le blog de Philippe Poisson

Articles à votre disposition concernant l’Histoire de la Police, de la Gendarmerie, des Galères, des Bagnes maritimes et coloniaux, des Prisons, des colonies correctionnelles, des maisons de correction, des Hospices, des Hôpitaux… en passant par de nombreux articles consacrés à l’histoire du vêtement, à l'histoire de la vie quotidienne, des portraits de femmes et d’hommes qui ont traversé « l’Histoire » et «la petite Histoire »…

couv ROL.jpg

Le roman vrai d'un fasciste français par Christian ROL

Le 4 mai 1978, Henri Curiel, militant communiste et anti-colonialiste, membre du réseau Jeanson des "porteurs de valises" est abattu à son domicile parisien. Le 20 septembre 1979, Pierre Goldman, figure de l'extrême gauche des années 70, est tué par balles à bout portant à quelques mètres de chez lui dans le I3e arrondissement. Ces assassinats qui ne seront jamais élucidés sont signés par une organisation d'extrême droite inconnue: Honneur de la Police. En 2012, peu avant de mourir, un individu discret revendique - à visage couvert - sa participation à l'assassinat de Pierre Goldman. Quant à l'autre « exécution» dont il assume la paternité auprès de quelques proches, elle est pour la première fois révélée dans ce livre.

Camelot du roi et membre de l'Action française à 14 ans, René Resciniti de Says est un ancien parachutiste du ge RCP puis du 6eme RPIMA. Parti guerroyer dans les Phalanges libanaises, et en Afrique aux côtés de Bob Denard, il a également été « instructeur militaire» en Amérique latine: un "affreux".

Loin d'être un nervi au front bas, mais ne dédaignant pas l'étiquette de "voyou ", Resciniti de Says est un authentique marquis italien né des noces bâclées entre une mère chanteuse lyrique et un père aventurier parti très tôt du domicile conjugal sur les Champs-Élysées. En outre, s'il est « monarchiste », dandy aux élégances onéreuses, ses amitiés, elles, ne le sont pas toujours ... et sa conduite non plus. La personnalité baroque de René Resciniti de Says - ce lettré peut déclamer des vers, ivre devant l'Institut après une nuit à se battre - sa vie et sa complexité nous épargnent l'écueil du registre « fana-mili facho» réducteur et sclérosant. D'abord, parce qu'il ne fut pas que cela.

Sa vie nous renvoie aussi bien au cinéma qu'à la littérature, deux registres qu'il prisait tant. Où l'on passe allègrement des Quatre Cents Coups à la Fureur de vivre - il vouait dans ses jeunes années une adoration à James Dean -, à la langue d'Audiard d'un Paris interlope, à Beyrouth sous le feu; et aux personnages de Blondin à qui il ressemblait tellement à la fin de son existence.

Christian Rol revient sur les assassinats commandités au plus niveau, mais au delà du document choc et de l'affaire d'État dont il fut la main armée par les « services» ne devrait pas manquer de remuer le monde politique, celui du Renseignement, de certains intellectuels et des journalistes. Il s'immerge aussi dans une jeunesse agitée au coeur des groupuscules politiques de droite: Occident, Ordre Nouveau et Action Française, qui ensanglantèrent le Quartier latin des années 60 et 70 ; et qui furent un vivier riche en gros bras pour les services parallèles du pouvoir de l'époque et en futur leaders politiques de la France d'aujourd'hui. Il donne là un « roman vrai» d'un personnage picaresque avec qui nous voyageons d'un monde à l'autre en embrassant un destin hors norme. "Roman" signifiant qualité d'écriture, densité et exigence littéraire destinées à coller au personnage. 

      • Date de parution : 02/04/2015
      • Éditeur: La manufacture de livres
      • EAN : 9782358870993
      • Capture d’écran 2015-04-09 à 00.57.29.png

 

    24/02/2015

    Livres Hebdo annonce la sélection du Prix 2015 de la Page 112 (16.02.2015)

    Avant de découvrir la sélection annoncée dans Livres Hebdo, une visite s'impose !

    Rendez-vous sur le site officiel du Prix de la Page 112, conçu par sa Présidente fondatrice - qui est en plus une très belle réalisation graphique, drôle et esthétique à souhait, dans l'esprit du Prix de la Page 112http://www.prix-de-la-page-112.com 

    Attachée de presse (pour interviewer la Présidente Claire Debru ou les membres de son jury, ainsi que le futur lauréat) : Guilaine Depis 06 84 36 31 85 / guilaine_depis@yahoo.com  

    logo_5723.jpgHuit titres figurent dans la sélection 2015 :


    Babylone Underground, d’Eloïse Cohen de Timary (Serge Safran Editeur)
    Une fille, de Juliette Kahane (L’Olivier),
    L’homme qui aimait trop travailler, d’Alexandre Lacroix (Flammarion)
    La lettre au capitaine Brunner, de Gabriel Matzneff (La table ronde)
    Les événements, de Jean Rolin (P.O.L)
    Je vous écris dans le noir, de Jean-Luc Seigle (Flammarion)
    Berezina, de Sylvain Tesson (Guérin)
    Un an après, d’Anne Wiazemsky (Gallimard)

    Capture d’écran 2015-02-24 à 11.10.44.png

    Capture d’écran 2015-02-24 à 11.10.27.png

    L'édition 2015 du Prix de la Page 112 chez Roger la Grenouille, notre partenaire batracien et germanopratin !

    « Le tout dernier né des grands prix littéraires de l’automne »

    Alain Beuve-Méry, Le Monde

    Sélection 2015 en cliquant ici 

    Capture d’écran 2015-02-24 à 10.55.19.png

    Édition 2015 DU

    Prix

    de la

    Page

    112

     

     

    « Don’t forget the poem on page 112 : it reminded me of you…

    Page 112 ! »

    Capture d’écran 2015-02-24 à 10.58.07.png

    Créé en hommage à Woody Allen (et à une réplique d’Hannah et ses sœurs), le prix de la page 112 a "pour vocation de récompenser un ouvrage littéraire paru en début d’hiver, dont la tension stylistique et romanesque sera remarquable de la première à la dernière page”. Il sera décerné le 11 mars pour la 3e année, en partenariat avec le restaurant Roger la grenouille à Paris.
    Originellement remis à l’automne, il s’est déplacé en début d’année, et porte sur des titres de la rentrée littéraire de janvier et février, pour se distinguer de son concurrent, le prix de la page 111 (pourtant créé après par Radio Nova).

    Le jury se compose de Marcel Bénabou, Grégoire Bouillier, Christophe Bourseiller, Lidia Breda, Aymeric Caron, Claire Debru, Anne Goscinny, Brigitte Lannaud Levy, Nicolas d’Estienne d’Orves, François Taillandier, Bruno Tessarech et Guillaume Zorgbibe. 

    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Prix de la Page 112

    sans jamais oser le demander :

    http://www.prix-de-la-page-112.com Infos : contact@prix-de-la-page-112.com

    Attachée de presse :  guilaine_depis@yahoo.com / 06.84.36.31.85

     

    Capture d’écran 2015-02-24 à 11.07.38.pngNotre partenaire batracien et germanopratin,

    le légendaire

    Roger La Grenouille !

    Un vieux bistrot des années 30 ; un décor unique en son genre, baroque et chatoyant ; une ambiance chaleureuse ; une cuisine authentique…

     

    La famille Layrac vous attend dans ce lieu chargé d’histoire(s) pour déguster sa cuisine bistronomique ainsi que les cuisses de grenouilles , spécialité de la maison.

     

    http://www.restovisio.com/restaurant/roger-la-grenouille-...

     LOGO ROGER 1.jpg

     

    23/02/2015

    Mathieu Saladin, coup de coeur de France Bleu - Bravo à Frédérique Gissot pour avoir bien lu et bien écouté "Colonel" ! (17 février 2015)

    Capture d’écran 2015-02-23 à 19.09.09.pngCapture d’écran 2015-02-23 à 19.08.56.pngFrance Bleu Poitou mardi 17 février 2015

    Emission : France Bleu 18/19 Poitou

    Par Frédérique Gissot

    Réécoutez icihttp://www.francebleu.fr/culture/coup-de-coeur/le-coup-de-coeur-de-bleu-poitou-112

    Script de l'émission ci-dessous

    1725954156.jpg

    Capture d’écran 2015-02-23 à 19.05.36.png

    Capture d’écran 2015-02-23 à 19.05.57.png

    Capture d’écran 2015-02-23 à 19.06.14.png

    Capture d’écran 2015-02-23 à 19.06.27.png

    Extraits des retombées presse de la pièce de Sophie Jabès (partie texte/littérature de la presse sur son livre aux Éditions Lansman)

    2702716354.2.jpgExtraits des retombées presse de

    Sophie Jabès

    Pour sa pièce Camille, Camille, Camille (Lansman Editeur)

    Médiapart par Dashiell Donello, le 13 octobre 2014

    « Camille, Camille, Camille » Une Pièce bouleversante de Sophie Jabès au Lucernaire

    L’idée centrale de la mise en scène fait sens en liant la vie et l’oeuvre de Camille Claudel. C’est une belle réussite (…)

    Télérama Sortir par Sylviane Bernard-Gresh, le 21 octobre 2014

    Le texte de Sophie Jabès a le mérite de nous rappeler le génie et la tragédie de cette artiste délaissée de tous (…)

    Reg'arts par Bruno Fougniès, le 11 octobre 2014

     Le texte de Sophie Jabès pose devant nous trois moments cruciaux de la vie de Camille Claudel : le soir où elle va donner ses lèvres et son génie à Rodin, le soir où elle va être bâillonnée par l'internement chez les fous et le soir de son dernier souffle. (…) La pertinence du texte de Sophie Jabès (…) est de donner à chacun des âges de Camille une personnalité, un rythme, un ton très tranchés.

    Capture d’écran 2015-02-23 à 17.30.24.png

    Web Théâtre par Gilles Costaz, le 29 octobre 2014

    Camille Claudel n’en finit pas d’inspirer nos auteurs dramatiques. Sophie Jabès joue le jeu différemment. Ce n’est pas une Camille Claudel qu’elle ressuscite, mais trois ! (…)  Ayant entrecroisé les monologues de chaque personnage, Sophie Jabès les fait se rencontrer. (…) Les dialogues ont une belle force émotive. (…) une œuvre où se mêlent la sincérité du texte et l’insolite de la forme (…)

    Mes illusions comiques par Audrey Natalizi, le 23 octobre 2014

    C'est une plongée au cœur dans l'âme de Camille Claudel que nous proposent Sophie Jabès (pour le texte) et Marie Montegani (adaptation et mise en scène) au Lucernaire. Loin de se limiter à ce que l'on connait de la biographie de la sculptrice, les deux femmes nous livrent ses pensées les plus profondes dans un spectacle poignant intitulé Camille, Camille, Camille.Une introspection particulièrement réussie et un spectacle que l'on n'hésite pas à vous recommander (…)

    Rue du Théâtre par Cécile Strouk, le 17 octobre 2014

    « Camille, Camille, Camille », c'est le portrait de Camille Claudel à travers trois générations d'elle-même. L'histoire d'une vie, reconstituée par l'auteur Sophie Jabès, qui donne une belle cohérence au discours digressif de la sculptrice maudite (…)

    Capture d’écran 2015-02-23 à 17.30.54.png

    Théâtrorama par Dany Toubiana, le 15 octobre 2014

    Dans ce corps à corps apparaissent d’autres forces en présence, les forces antagonistes d’une société qui met les femmes sous tutelle et les empêche d’exister par elles-mêmes. Le texte (de Sophie Jabès) prend le parti de faire exister Camille uniquement dans ce dénuement. L’œuvre vit encore au plus profond d’elle-même, comme détachée de la créatrice réduite à ses seules obsessions et à ce cri ultime de défi.

    La Théâtrothèque par Philippe Delhumeau, le 3 octobre 2014

    Le texte de Sophie Jabès, une résonance biographique de l'existence de Camille Claudel déclinée en trois dimensions humaines, l'élève de Rodin, l'artiste et l'internée. (…) Si l'histoire est d'encre, ces œuvres sculptées dans la terre cuite, le bronze et le marbre, correspondent aux matériaux de la construction et de la déconstruction de l'homme.

    20/02/2015

    Le nouveau magazine "Histoire et civilisations" du Monde a déjà remarqué les Éditions La Découvrance - Merci à Jean-Marc Bastière (20 février 2015)

    Jean-Marc Bastière a remarqué le livre de Philippe Collonge dans Histoire et Civilisations du 20 février 2015

    Capture d’écran 2015-04-09 à 12.07.48.png

    Chacun connaît Le Radeau de la Méduse, le tableau de Géricault inspiré de la dramatique histoire de ces hommes en dérive durant douze jours. Sur cent cinquante, ne resteront que quinze survivants. Parmi eux, le capitaine Dupont, dont voici les mémoires inédits.

    Un rescapé de la Méduse : Mémoires du Capitaine Dupont 1775-1850 de Philippe Collonge (présentation) La Découvrance 162 p., 17 €
    Capture d’écran 2015-04-09 à 12.06.41.png