stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2013

Les remboursements des mutuelles seront plafonnés (actualité PLFSS 2014)

L'article du Parisien du 29 octobre 2013 sur l'article 45 voté par les députés.
Cet article prévoit de plafonner les remboursements des contrats responsables ce qui va créer un problème d'accès aux médecins spécialistes pour la classe moyenne. Les grands gagnants de cet article sont les Complémentaires Santé, comme l'atteste la satisfaction d'Etienne Caniard. On peut aussi se demander ce que vient faire l'Etat dans la régulation à la baisse des remboursements de soins ! 
 
Le Parisien - Mardi 29 octobre 2013
Économie
Santé : les remboursements des mutuelles seront plafonnés
 
Le principe est acté, mais le plus dur reste à faire. Dans une ambiance électrique, la majorité des députés ont voté vendredi soir l'article 45 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui instaure un encadrement des remboursements par les mutuelles et assureurs sur les contrats dits solidaires et responsables (soit 98% des contrats).
 
Que cela va t-il changer ? Beaucoup de choses, à la fois pour les médecins et les patients, puisque les seuils minimaux et...maximaux de remboursement seront fixés au plus tard le 1er janvier 2015. Adieu, paires de lunettes à 800€, prothèses auditives à 1500€ pièce remboursées à 100% par la complémentaire santé. Même les dépassements d'honoraires des médecins ne pourront plus être pris en charge en totalité. Cette réforme vise à mettre fin à l'inflation des prix et des honoraires favorisés par des remboursements toujours plus importants.
 
Un exercice périlleux
 
Quels seront les plafonds ? La question reste ouverte. Pour les lunettes (aujourd'hui remboursées en moyenne à 68%) et les prothèses dentaires (aujourd'hui à 32%), ces seuils seront discutés avec les complémentaires. S'agissant des consultations des médecins, un amendement avait été défendu par le député PS de la Nièvre, Christian Paul, prévoyant un plafond de remboursement à 150% du tarif de la Sécu (soit 42€ pour un spécialiste), puis un plafond à 100%. Finalement, l'Assemblée a suivi le gouvernement, qui préconisait "une discussion" avec les partenaires, puis un décret.
 
Un article, passé inaperçu dans le projet de loi sur la Sécu, prévoit de limiter en 2015 le montant des remboursements.
"Globalement, ça nous convient, mais nous souhaitons que les seuils retenus nous laissent des marges de manoeuvre", explique le Président de la Mutualité française, Etienne Caniard. Pour la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, l'exercice est périlleux. Car, à trop encadrer les remboursements, voilà qui pourrait favoriser le développement de "surcomplémentaires", symbole d'une santé à deux vitesses. Les médecins ont très peu réagi au texte voté. Mais pour Michel Chassang, président de la CSME, premier syndicat de médecins "Il serait très mal venu d'instaurer un plafond au moment où 9000 médecins volontaires s'engagent à limiter leurs dépassements (NDLR : à travers les contrats d'accès aux soins)".
 
Daniel Rosenweg
 
Capture d’écran 2013-10-30 à 09.34.22.png
 
 

Commentaires

assurément un article à double tranchant qui ne compte que sur la participation ou non des spécialistes de santé. de là à savoir si on va limiter l'abus des mutuelles.... chouette blog, merci

Écrit par : Valérie | 10/01/2014

Les commentaires sont fermés.