stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2015

Un Salon pour les maths (28-31 mai 2015) à une époque où elles posent "beaucoup de problèmes aux collégiens" (source Journal de 20 heures de France 2 du 17 mai 2015)

visuel salon maths 2015.jpg

Attachée de presse du Salon Culture et Jeux Mathématiques pour interviewer Jean-Pierre Luminet le parrain de l'édition 2015 : guilaine_depis@yahoo.com / 06 84 36 31 85

ACTUALITÉ ET NÉCESSITÉ ET IMPORTANCE DU 16ème SALON CULTURE ET JEUX MATHÉMATIQUES QUI SE DÉROULERA PLACE SAINT-SULPICE DU 28 AU 31 MAI 2015 (cliquez pour en savoir plus) : 

Revoir le Journal de 20 heures de France 2 du dimanche 17 mai 2015 avec le sujet "Les maths posent des problèmes à beaucoup de collégiens" : 

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/les-maths-posent-des-problemes-a-beaucoup-de-collegiens_908769.html

Ce sont 8 000 collégiens de troisième qui ont fait le même test de mathématiques que des élèves de même niveau il y a six ans. Résultat : le nombre d'enfants dits "faibles" est passé de 15 à 19%, quand ceux dits "bons" sont 15% au lieu de 18%.

Le poids de l'origine sociale

Pour le ministère de l'Éducation, c'est la preuve que le collège français n'arrive pas à réduire les inégalités sociales. "Ce qui augmente, c'est le poids de l'origine sociale sur la réussite scolaire. Par exemple, si vous êtes un collégien en éducation prioritaire, vous avez trois fois moins de chance qu'un collégien hors éducation prioritaire d'être très bon en maths", exprime Catherine Moisan, membre de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance.

 

Ces chiffres viennent confirmer une tendance déjà révélée en 2012 : la France rétrograde de la 22e à la 25place des pays développés en termes de résultats scolaires.

Capture d’écran 2015-05-19 à 10.47.33.png

Capture d’écran 2015-05-19 à 10.47.50.png

Les commentaires sont fermés.