stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2014

Parution de "Une enfance entre Guerre et Paix" de Richard SARTÈNE (juin 2014)

Actualité : Richard Sartène demande pour Conquereuil la reconnaissance de "Juste parmi les nations". Lire sa lettre du 23 mai 2014 au Maire de Conquereuil ici.

sartene.jpg

Nouveauté Été 2014

Une enfance

entre Guerre et Paix

de Richard SARTÈNE

Les Éditions du Net (nouveauté été 2014)

ISBN 978-2-312-02746-3

13 €

Pour recevoir le livre en service de presse et/ou pour interviewer Richard SARTÈNE, merci de contacter son attachée de presse Guilaine Depis au 06 84 36 31 85

ou guilaine_depis@yahoo.com 

* Le récit d'un petit garçon juif caché pendant la Guerre à la campagne qui devient un grand médecin à Paris.

* Dix années d'écriture pour ce récit.

* À 76 ans, le docteur Sartène nous raconte son enfance : la petite histoire croise la Grande Histoire.

Ce livre est une évocation de milieux et d’univers méconnus ou oubliés :

- la campagne française pendant et après la guerre avec tous ses personnages hauts en couleur, la guerre toujours sous-jacente ;

- le Paris-Montparnasse des années 1950, le Rue de la Gaîté (le Broadway parisien) ;

- le sport avec un reportage sur le Tour de France (période de communion de tous les Français) et le football (match Racing-Reims au Parc des Princes).

Indirectement, il pose la question de la judéité d’un petit garçon qui la découvre après la guerre suite à des persécutions à l’école. Richard Sartène était alors un petit garçon « catholique » bien intégré, amoureux des rites de la religion. La judéité va apparaître progressivement grâce aux récits d’une cousine Annette, survivante des camps nazis mais surtout après un séjour dans une colonie de vacances sioniste à Berck-Plage en 1952. Il va entrer dans un mouvement sioniste, l’Hachomer Hatzaïr, pour quelques années.

À postériori, il correspond à une auto-psychanalyse, le passé ressort spontanément lors de crises affectives et d’angoisse. Le présent va chercher dans la mémoire du surmoi des évènements qui ont pu être traumatisants (séparations, retrouvailles) et qui permettent de retrouver la sérénité perdue.

Tous les acteurs sont beaux, en particulier les femmes, gentils, affectueux, nobles. Pas de perversité !

 

sartene 1.JPG

L'auteur : Richard Sartène, docteur en médecine toujours en exercice, spécialiste de la médecine du sport et de celle du sommeil, docteur en sciences, enseignant et chercheur, humaniste de haute futaie, grand amateur d'art, voue à l'amitié un culte contagieux.

Les commentaires sont fermés.