stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2014

Christian Ehrhart délivre une leçon d'optimisme pour Clic Bien-être, merci à Catherine Avrit pour sa lecture sensible (23 juin 2014)

Les chroniques d’Injambakkam, une leçon d'optimisme - Par Catherine Avrit

Les chroniques d’Injambakkam, c'est le journal d’un homme qui nous donne une leçon d’optimisme malgré une santé plus que fragile. Un livre qui nous fait découvrir un personnage battant, plein de vie, qui nous raconte son quotidien avec humour et nous fait revivre l’actualité des cinq dernières années avec des commentaires qui suscitent le rire à tout moment.

Capture d’écran 2014-06-23 à 15.24.46.png

Les chroniques d’Injambakkam, un livre atypique

Les chroniques d’Injambakkam, c'est une tranche de vie, celle de Christian Ehrhart, un homme, balancé entre cancers et rémissions, qui nous raconte, semaine après semaine, mois après mois, ses aventures et mésaventures, à travers un regard fin, amusé, et même parfois polémique sur l’actualité du moment.

En 2009, Christian Ehrhart est atteint d’un nouveau cancer, il début alors ses chroniques et commence à écrire son journal « pas du tout intime », qui va durer cinq ans… Cinq années où nous vivons le quotidien de cet homme et toute l’actualité du moment dans un ton formidablement humoristique… Je ne compte pas le nombre de fois où je me suis vue rire toute seule devant mon livre.

Pour preuves ces quelques citations « La comptabilité de ce fournisseur est au-delà du cool et aussi organisée qu’un barbecue géant sur la plage de Cadix… » ou bien encore « passé quarante ans, si tu te réveilles sans douleur le matin, c’est que tu es mort… ». Il reprend avec plaisir certaines citations d’hommes politiques tout à fait intéressantes et hautement philosophiques « Ce n’est pas parce que le réchauffement climatique est un fait qu’il est réel pour autant » et n’hésite pas un instant à se moquer de lui-même « j’ai entrepris, avec ma condition physique de gratin dauphinois, de monter au Fort le plus haut, et fais une pause définitive à mi chemin ».

Capture d’écran 2014-06-23 à 15.25.06.png

Christian Ehrhart, un homme hors du commun

 

Christian Ehrhart navigue dans le milieu de la musique jusqu’à son premier cancer. Après cette première épreuve, il reprend ses études, devient informaticien et fonde une famille (avec trois enfants) qui l’entourera et l’aidera tout particulièrement dans les moments les plus difficiles.

Ses « pépins de santé », il a décidé d’en faire fi, de les apprivoiser puisqu’il n’a pas le choix que de vivre avec. A l’annonce de son 4ème cancer, il décide même d’aller s’installer en Inde à Injambakkam où il vit depuis un an, tout en revenant régulièrement à Paris pour s’occuper de ses problèmes de santé.

Si vous avez envie d’oublier un instant tous vos petits tracas quotidiens, plongez-vous dans ces chroniques d’Injambakkam qui vous redonneront l’envie de vivre, l’envie de vous battre car comme le dit l’auteur : « chaque jour vaut la peine d’être vécu. Vivre, c’est résister, c’est aimer et être aimé. ».

Les chroniques d’Injambakkam - Christian Ehrhart - Blogginbooks (nouveauté 2014) - 46,80 €.

Les commentaires sont fermés.