stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2015

France inter interview Christian Rol sur l'assassinat d'Henri Curiel (Merci et bravo à Benoit Collombat pour son professionnalisme hors pair) 4 mai 2015

F-Inter-tourBlanc.pngBenoit Collombat interviewe Christian Rol sur France inter (diffusion lundi 4 mai 2015 à 13h)

Réécoutez Christian Rol ici : http://www.franceinter.fr/depeche-lassassinat-politique-d...

 

L'assassinat "politique" d'Henri Curiel revendiqué

collombat.jpgCe  militant communiste et anticolonialiste a été assassiné par deux hommes, le 4 mai 1978, dans l’ascenseur de son immeuble. 37 ans après, dans un livre "Le roman vrai d'un fasciste français", un homme revendique pour la première fois cet assassinat

Né en 1914 au Caire, Henri Curiel a, entre autres, participé au réseau d’aide au FLN fondé crée par Francis Jeanson, les "porteurs de valises", avant d’en prendre la direction, passe dix-huit mois à Fresnes, est  libéré après la signature des accords d’Evian et passe à eux doigts de l’expulsion de France après avoir été expulsé d’Egypte en 1950.

collombat-rol.jpgIl met ensuite son expérience au service des mouvements de libération nationale du tiers-monde et crée Solidarité, où les militants du monde entier viennent apprendre d’autres militants comment s’organiser, se cacher, et même se battre. Son dernier engagement est pour une tentative de solution du conflit israélo-palestinien. Convaincu que seul le dialogue permettra une issue, il organise des contacts clandestins entre "colombes" israéliennes et palestiniennes.  

rol inter.jpgS’il est parfaitement  "connu" des services, Henri Curiel ne l’est pas du grand public jusqu’à un article de l’hebdomadaire Le Point, de 21 juin 1976 où Georges Suffert, l’accuse d’être "le patron des réseaux d’aide aux terroristes".

Deux ans après, celui qui a toujours détesté le terrorisme selon Gilles Perrault, est assassiné par deux hommes, dans l’ascenseur de son immeuble, le 4 mai 1978. Aujourd’hui, ses tueurs courent toujours et le dossier est officiellement classé, mais dans un livre, "Le roman vrai d'un fasciste français", un homme revendique pour la première fois cet assassinat.

christian-rol-le-roman-vrai-d-un-fasciste-francais.jpgCet homme s’appelle René Resciniti de Says. Membre de l’Action française, proche des "services français" et des mercenaires de Bob Dénard. Il meurt en 2012, mais dans ce livre posthume, il revendique l'assassinat du militant d'extrême gauche Pierre Goldman et celui d’Henri Curiel.

Le feu vert pour le meurtre lui aurait été donné par Pierre Debizet, le patron du SAC, la milice du parti gaulliste. C'est en tous cas ce qu'il confie au journaliste Christian Rol à qui il raconte pourquoi et comment il a assassiné Curiel.

Christian Rol : (…) "Deux personnes se sont occupées de l'exécution avec des armes prélevées à la Préfecture de Police de Paris et rendues ensuite"

Capture d’écran 2015-05-05 à 15.03.11.png

collombat rol cafe.jpg 

 Capture d’écran 2015-05-05 à 15.03.42.png

Livres Hebdo a lu l'excellent livre de Christian Rol (5 mai 2015)

Capture d’écran 2015-05-07 à 10.46.50.pngLes assassinats d'Henri Curiel et de Pierre Goldman revendiqués dans un livre

 

http://www.livreshebdo.fr/article/les-assassinats-dhenri-...

 

 Pierre Goldman et Henri Curiel. - DR - Article de Pierre Georges

 

Capture d’écran 2015-05-07 à 10.42.01.pngDans Le Roman vrai d'un fasciste français  (La Manufacture de livres), paru le 24 avril, René Resciniti de Says, décédé en 2012, revendique les assassinats des militants d'extrême gauche Pierre Goldman et Henri Curiel, à la fin des années 1970.

 

Le 4 mai 1978, Henri Curiel, militant communiste et anticolonialiste, dirigeant du réseau d’aide au FLN des "porteurs de valises", est assassiné par deux hommes dans l’ascenseur de son immeuble à Paris. Le 20 septembre 1979, Pierre Goldman, autre figure de l’extrême gauche des années 1970, est tué par balle à bout pourtant à quelques mètres de chez lui, dans le XIII e arrondissement de Paris. Ces assassinats, signés par une organisation d’extrême droite inconnue, "Honneur de la Police", n’avaient jamais été élucidés.

 

Aujourd’hui, alors que les tueurs courent toujours, et que le dossier est clos, un homme revendique ces deux meurtres. Dans Le Roman vrai d’un fasciste français, publié le 24 avril par La Manufacture de livres et signé par le reporter Christian Rol, René Resciniti de Says, membre de l’Action française disparu en 2012, indique avoir tué les deux militants d’extrême gauche pour le compte du SAC, la milice du parti gaulliste.

 

Alors que les archives des services secrets français demeurent toujours inaccessibles, le député écologiste Noël Mamère demande l’ouverture d’une commission d’enquête.

 

Les deux affaires continuent, 35 ans plus tard, à faire couler de l’encre. En 2011, Futuropolis publiait un

roman graphique d'Emmanuel Moynot retraçant le parcours de Pierre Goldman, sous le titre La vie d’un

autre. Un portrait d’Henri Curiel, Un Homme à part, par Gilles Perrault, est également disponible chez

Fayard. Enfin, les deux affaires sont retracées dans Les dossiers noirs de la Ve République: quand la France assassine au nom de la raison d’Etat (City).

01/05/2015

Livre Hebdo annonce la parution du livre de Christian Rol (1er mai 2015)

lh_logo__hd.jpg320.9 Politique, Conditions et conjonctures politiques, Personnages politiques

00765 ROL Christian 

 

Le roman vrai d'un fasciste français / préface Gilles Perrault

Paris Manufacture de livres, 2015 256 p ,21 x 15 cm

Capture d’écran 2015-05-05 à 16.09.36.png

Portrait de Rene Resciniti de Says (1951-2012), militant de la Restauration nationale et proche des milieux d'extrême droite dans les annees 1970 L'auteur revient sur sa responsabilité dans certains assassinats, notamment celui du militant d'extrême gauche Pierre Goldman en 1979

Tout public

Br. 19,90 €

ISBN 978-2-35887 099-3

 

30/04/2015

Jacques Pradel donne la parole à Christian Rol sur RTL (30 avril 2015)

rtl.jpgRTL

Réécoutez l'émission où Christian Rol a été interviewé par Jacques Pradel ici 

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-assassinat-de-pierre-goldman-7777518779

Capture d’écran 2015-05-05 à 15.38.45.png

Capture d’écran 2015-05-05 à 15.39.04.png

L'édito de Jacques Pradel

A la Une de l’heure du crime aujourd’hui, l’assassinat en 1979, d’une figure de l’extrême gauche de l’époque,  Pierre Goldman, par un mystérieux commando…Qui était véritablement Pierre Goldman ? Quelle est l’identité des membres de ce commando qui l’ont abattu en plein Paris, le 20 septembre 1979? 
Qui a donné l’ordre de le tuer ? Plusieurs pistes ont été suivies à l’époque, par les enquêteurs. Elles ont toutes débouché sur des impasses. Près de 30 ans plus tard, en 2009, un livre du commissaire Lucien-Aimé Blanc, ancien chef de l’OCRB, l’office central de répression du banditisme, révélait le témoignage et l’aveu d’un de ses anciens indicateurs, qui aurait participé à cet assassinat commandité par une officine politico-mafieuse. Mais aucune preuve n’était apportée. Aujourd’hui encore, cet assassinat impuni et son mobile précis, demeurent une énigme. Mais, un nouveau livre, signé du journaliste Christian Rol, relance à nouveau l’affaire, ces derniers jours, en révélant, après son décès, l’identité d’un autre tueur.
Nous revenons sur ces révélations, mais aussi sur la trajectoire et la personnalité de Pierre Goldman, avec le journaliste Mickaël Prazan qui a, lui aussi, mené une longue enquête sur cette affaire...

Nos invités

Michaël Prazan, écrivain et réalisateur. Auteur du livre « Pierre Goldman, le Frère de l’ombre »,( Seuil -2005)
Auteur et réalisateur du film « L’assassinat de Pierre Goldman » (Kuiv productions – France 3), diffusion le 13 janvier 2006 – Sélection officielle FIPA 2006 (Biarritz, janvier 2006)
Christian Rol, journaliste et écrivain. Auteur du livre « Le roman vrai d’un fasciste français »  qui vient de paraître aux éditions La Manufacture de Livres

Capture d’écran 2015-05-05 à 15.39.17.png

 

Dîner autour du livre de Christian Rol sur René l'Élégant aux Ronchons (30 avril 2015)

Dîner sur René l'Élégant (livre de Christian Rol) aux Ronchons jeudi 30 avril 2015 

(l'auteur Christian Rol, l'éditeur Pierre Fourniaud de La Manufacture des Livres qui publie des bons livres de toutes sortes, l'écrivain et critique Rémi Soulié et l'attachée de presse)

ronchons.png

11187359_10152908919263995_746983260324516781_o.jpg

11182794_10152908919518995_8752830331393873080_o.jpg

11188171_10152908919963995_1532572564504800380_n.jpg

11062394_10152908919683995_5316670387233875359_n.jpg

11150517_10152908919808995_2369611104600798831_n.jpg

29/04/2015

Emmanuel Ratier reçoit Christian Rol dans son Libre-Journal sur Radio Courtoisie (29 avril 2015)

Libre Journal de la résistance française du 29 avril 2015 : “La vie romanesque de René l'élégant"

Christian Rol interviewé par Emmanuel Ratier.

Réécoutez l'émission ici http://www.radiocourtoisie.fr/tag/christian-rol/

Capture d’écran 2015-05-05 à 15.34.08.png