stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2013

La librairie Galignani met "Marilyn Monroe, la cicatrice" de Claude Delay à l'honneur le 8 octobre 2013

Quelques photos souvenirs de cette très belle soirée

1275178_10151725268643995_1366849865_o.jpg

1264077_10151725268078995_1300347343_o.jpg

902834_10151725270143995_435284699_o.jpg

1269586_10151725267343995_326901283_o.jpg

03/10/2013

L'Écho de Limoges incite à lire "Marilyn Monroe, la cicatrice" de Claude Delay, un article signé Jacques Devaux (20 septembre 2013)

Capture d’écran 2013-10-03 à 17.01.33.pngCINE LIVRES

Une Etoile et un Lion

Le 22 novembre prochain, ce sera le cinquantième anniversaire de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy à Dallas. A 46 ans disparaissait, sous les balles d'un tueur encore improbable, l'icône américaine et le chef d'état le plus charismatique au monde.

Quelques quinze mois avant cette date tragique pour l'histoire mondiale, le 5 août 1962, disparaissait dans des circonstances qui demeurent encore aujourd'hui mystérieuses et inexpliquées, Marilyn Monroe. Les destins croisés de ces deux monstres sacrés, allaient alimenter une légende que la poussière des ans ne parvient pas à recouvrir. Indissociables l'un de l'autre, il nous est difficile de penser à l'Etoile sans y accoler le Lion, ces deux figures emblématiques chantées par Vanessa Paradis. Marilyn et John restent dans notre imaginaire, de la même manière que Roméo ne serait rien sans Juliette et qu'Abélard n'existerait pas sans Héloïse.

Et pourtant leur Histoire personnelle ne se confond que dans un ou deux épisodes et la carrière de la star ne s'entrechoque que très peu avec celle du politique. Mais nous avons tous besoin de croire à ces histoires d'amour dans lesquelles le Prince charmant enlève sur son fier destrier, blanc de préférence, la douce jeune fille blonde, éplorée et malheureuse.

Régulièrement paraissent en librairie des ouvrages qui reviennent sur des aspects particuliers, oubliés et originaux de nos légendes. C'est ainsi que nous attendons pour le 10 octobre prochain Au diable vauvert, un «John F. Kennedy à 20 ans», signé Martine Willemin, dans la même collection qui nous avait déjà donné «Marilyn à 20 ans». En attendant, nous lirons chez Fayard, «Marilyn Monroe, la cicatrice» de Claude Delay.

Lorsqu'on s'appelle Norma Jeane, que l'on est une petite fille non désirée et illégitime, que votre mère Gladys est complètement folle et finit à l'asile et que votre seul horizon sont les murs de l'orphelinat où on vous a placée dès votre naissance, il n'est pas étonnant que vous en conserviez une béance profonde et inguérissable et que vous souhaitiez à l'instar d'un reptile, changer de peau. C'est alors que Norma Jeane Baker devint Marilyn Monroe. Claude Delay a su parfaitement cerner la personnalité déroutante de la star et comprendre ce qui l'avait désorientée, l'absence d'un père et la folie d'une mère. C'est sans doute pour cela qu'elle appellera ses trois maris «Papa», comme du reste tous les hommes de sa vie, à l'exception de son dernier amant, son «Prez», John Fitzgerald Kennedy sur lequel il faut lire l'ouvrage de Martine Willemin qui s'attache à nous décrire la jeunesse de celui sur lequel, ni lui, ni personne ne misait et dont le destin unique allait pourtant en faire un mythe mondial.

J.D.

«Marilyn Monroe, la cicatrice» de Claude Delay.

336 pages - 20,90 € - Editions Fayard.

 et

«John F. Kennedy à 20 ans» de Martine Willemin.

168 pages - 12,50 € - Au Diable vauvert.

02/10/2013

Claude Delay évoque "la puissance de l'inconscient" dans son "Marilyn Monroe, la cicatrice" (Fayard, septembre 2013)

lipp_130ans_claude_delay_3jpg_grand.jpg

Extrait de la page 10 de

Marilyn Monroe, la cicatrice 

(Fayard, septembre 2013) 

de Claude Delay (photo)

"La puissance de l'inconscient s'abat sur elle. L'inconscient, on le sait, ne connaît pas le temps. Lui seul ne prend pas de rides et nous fait rejoindre dans le rêve des souvenirs enfouis, comme s'il s'agissait de la première version, soudain brûlante dans la fraîcheur de la nuit.

Toucher au sujet Marilyn, c'est s'aventurer sur une embarcation de fortune, par mer d'huile ou gros temps, entre les falaises dressées de l'inconscient : du Poupoupidou et de son sourire baroque, nous naviguons vers la tragédie grecque que représente toute destinée. La folie, l'hérédité, l'abandon, la peur aimantent le parcours de sa glorieuse féminité, dont nous chercherons les "moments biographiques", autant de fils rouges capables de nous donner la direction, pour accompagner sa trajectoire.

marilyncouv.jpg

Marilyn le notait dans son Journal, Scott Fitzgerald termine Gatsby le magnifique par : "Car c'est ainsi que nous allons, barques luttant contre un courant qui nous ramène sans cesse vers le passé.""

Marilyn-Monroe-marilyn-monroe-12891202-2057-2560-1.jpg"I wanna be loved by you..."

01/10/2013

Service littéraire place le livre de Claude Delay dans ses "coups de coeur" (octobre 2013)

logo-header1.jpgSERVICE LITTÉRAIRE

Le Journal des Écrivains fait par des Écrivains, N°66 

Octobre 2013

2,50 euros

Marilyn Monroe, la Cicatrice, de Claude Delay.

Marilyn appelait ses trois maris "papa". Elle ne s'est jamais remise de son enfance, elle à l'orphelinat et sa mère à l'asile. Elle n'a pas eu des maîtres à penser, mais des maîtres à mourir. Remarquable analyse de Claude Delay (Fayard, 334 p., 20,90€)

monroe1.jpg

20/09/2013

"Marilyn Monroe, la cicatrice" de Claude Delay aux Éditions Fayard (nouveauté septembre 2013)

marilyncouv.jpg

Nouveauté : Marilyn Monroe, la cicatrice

de Claude Delay (Fayard, septembre 2013)

Pour recevoir le livre en service de presse et/ou pour interviewer Claude Delay, merci de m'adresser vos demandes en tant qu'attachée de presse personnelle de Claude Delay. Guilaine Depis (Mobile : 06 84 36 31 85 / guilaine_depis@yahoo.com)

Quatrième de couverture :

On croyait tout savoir du destin tragique de la petite Norma Jeane, née illégitime le 1er juin 1926 dans la "Cité des Anges", fille non désirée d'une Gladys déchue dont on la sépare dès la naissance. Et pourtant...

Norma à l'orphelinat et Gladys à l'asile : voilà le programme d'une vie. Voilà le coeur de ce livre. Cette béance inaugurale, cette blessure fondatrice, Marilyn Monroe s'épuisera en vain à les combler. Scène primitive d'une enfance jamais exorcisée qu'elle ne cessera de rejouer au long de sa trop courte existence.

Elle appelera ses trois maris "Papa", comme du reste tous les hommes de sa vie - à l'exception de son dernier amant, son "Prez", John Fitzgerald Kennedy.

Ses maîtres à penser ? Rilke et Lee Strasberg. Ses maîtres à jouer ? John Huston, Billy Wilder, Mankiewicz, Cukor, Logan, Nunnally Johnson. Ses maîtres à mourir ? La petite fille de trente six ans emporte avec elle son énigme.

Claude Delay s'attache ici à élucider, pas à pas, la généalogie des chocs affectifs de Marilyn, tel un sismographe qui enregistre les lignes de faille d'un terrain que n'auront cessé de menacer, dès le premier jour, les "tremblement de père et tremblement de mère" dévastateurs.

Claude Delay est écrivain. Elle a publié plusieurs romans chez Gallimard, notamment : Chanel solitaire (1983), inspiré de la vie de Coco Chanel et adapté au cinéma.

Claude Delay est l'auteur, en 2007, de Giacometti : Alberto et Diego, l'histoire cachée aux éditions Fayard, prix Cazes-brasserie Lipp 2008 et grand prix de l'essai de l'Académie Française.

01/08/2013

Marilyn et N°5 de Chanel

marilyn-chanel-2.jpg

L'occasion de lire le nouveau livre de Claude Delay : Marilyn Monroe, la cicatrice (Fayard, 2013)

MARILYN FOR EVER

Inoubliable photo d'Ed Feingersh pour la prochaine campagne du parfum Chanel N°5. Elle sera accompagnée de la vraie voix de Marilyn Monroe grâce à une bande-son inédite d'une interview réalisée par Georges Belmont, en avril 1960.