stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2014

Christopher Gérard, chroniqueur au Salon littéraire, a été convaincu par le talent d'écrivain de Claude Delay (article sur "Marilyn Monroe, la cicatrice" du 24 juin 2014)

Marilyn Monroe, la cicatrice par Christopher Gérard

il y a 7 jours Suivre · Utile · Commenter

Un aveu m’est-il permis ? Quand, l’autre dimanche à la terrasse des Deux Magots, la sémillante Guilaine Depis, l’attachée de presse de Claude Delay, m’a fait l’éloge de Marilyn Monroe, la cicatrice (Fayard), je n’ai pu m’empêcher d’éprouver un doute, tempéré par le Pouilly fumé. Encore une bio de star foudroyée…

 

10469689_10152272067718995_5215352035753663465_n.jpgJ’avais tort, de n’avoir jamais ouvert le Chanel de Claude Delay (Paul Morand laisse des traces) ni son Tsvetaeva, et de juger sans pièces, car le livre propose une vision originale du destin de la si pathétique Norma Jeane Mortensen, née de père inconnu et d’une mère qui ne la désirait pas, morte dans des conditions plus que suspectes – où le rôle des Kennedy …

 

10450585_10152272068418995_5148433320739614457_n.jpgcouvdelay.jpgBien au-delà des péripéties de cette existence fracassée, bien au-delà de la description sans fards d’Hollywood et de ses immenses créateurs, de Cukor à Huston, comme de ses créatures, du trouble Sinatra à Yves Montand,  l’essai de Claude Delay retrace un moment de l’histoire des Etats-Unis, et donc du monde occidental, qu’ils ont façonné pour le meilleur et surtout pour le pire. Mais l’auteur va plus loin pour atteindre un niveau quasi philosophique, car, loin de se contenter d’une biographie journalistique à l’américaine, Claude Delay, en lettrée sensible et par le biais d’une analyse pleine d’empathie, décrit par le menu la création d’un mythe moderne. Sous sa plume raffinée, la vie de cette pauvre Marilyn se révèle pour ce qu’elle est en réalité : une épopée œdipienne, et donc une autodestruction annoncée par les rapides destins.

 

Voilà pourquoi l’histoire de cette pauvre fille perdue qui aimait Rilke et le Dom Pérignon m’a intéressé malgré mon peu de goût pour ce monde frelaté : il s’agit d’une tragédie contemporaine, celle des cicatrices de l’enfance, du vide intérieur et des amours inabouties. Arthur Miller voyait juste quand il évoquait sa jeune épouse : « une rescapée qui marche sur du verre pilé depuis qu’elle a appris à marcher ». Une rescapée qui titube jusqu’au gouffre qui l’attend de toute éternité.

 

Christopher Gérard

 

Claude Delay, Marilyn Monroe, la cicatrice, Fayard, 332 p. , 21€

Capture d’écran 2014-07-02 à 00.35.59.png

22/06/2014

Claude Delay, sélectionnée par France info, pour son regard exceptionnel sur le XXème siècle des femmes (émission enregistrée le 11 juin 2014)

infos.jpeginfo_montchovi.jpgDans le cadre d'un cycle d'émissions estivales consacré à des vies exceptionnelles de personnalités apportant leur témoignage sur l'histoire de leur siècle, Lucie Montchovi a réalisé une interview de 30 minutes de Claude Delay.

L'interview sera diffusée début juillet sur France Infos, je vous tiendrai au courant.

Claude Delay, dans cette émission, évoque longuement Coco Chanel (cf photo ci-dessous) dont elle était la proche amie, puis la biographe chez Gallimard.

Lucie Montchovi est l'une des 11 journalistes distingués par le prix Reporters d'Espoirs 2012. La journaliste de France Info a reçu le Prix Radio pour sa chronique quotidienne, "Initiative France Info".

 Lucie Montchovi a été récompensée par le Prix Radio Reporters d'Espoirs 2012 pour sa chronique "Initiative France Info".

claudedelaychanel.jpg

 

 Journaliste à France Info, Lucie Montchovi présente depuis deux ans cette chronique quotidienne diffusée à 6h25 et 11h20, dans laquelle elle s'intéresse à toutes les initiatives répondant aux grands enjeux de la société et aux personnes qui mettent en oeuvre des projets solidaires. Le jury du prix Reporters d'Espoirs 2012 était composée de 16 professionnels des médias et des représentants de la société civile. 

 

 

02/06/2014

Claude Delay, invitée exceptionnelle de l'exposition de photographies Marilyn par Bert Stern, mardi 27 mai 2014 de 19h à 22h30

1660687_704368819621777_5417763475536755299_n.pngClaude Delay dédicacera son livre Marilyn Monroe, la cicatrice à la Galerie square’s, 34 rue du Bois de Boulogne à Neuilly-sur-Seine le 03 juin à 19h (à l'occasion du vernissage de l'exposition des photographies de Marilyn Monroe).

De 19h à 22h30 mardi 27 mai 2014

à la Galerie Square's

34 Rue du Bois de Boulogne
92200 Neuilly sur Seine
France
Tel : + 33 (0) 1 41 92 22 22

couvdelay.jpg

22/05/2014

Frédéric Mitterrand reçoit Claude Delay pour "Marilyn Monroe, la cicatrice" sur France Inter (22 mai 2014)

Frédéric_Mitterrand_2008.jpgJOUR DE FRED

Frédéric Mitterrand

reçoit Claude Delay

à 18h20 jeudi 22 mai 2014 sur France Inter.

l'émission du jeudi 22 mai 2014

Claude Delay et Marilyn

Réécoutez l'émission ici

Frédéric Mitterrand reçoit Claude Delay pour sa biographie

«Marilyn Monroe : la cicatrice», aux éditions Fayard

Capture d’écran 2014-05-28 à 14.21.01.png

On croyait tout savoir du destin tragique de la petite Norma Jeane, née illégitime le 1er juin 1926 dans la « Cité des Anges », fille non désirée d’une Gladys déchue dont on la sépare dès la naissance. Et pourtant… Norma à l’orphelinat et Gladys à l’asile : voilà le programme d’une vie. Voilà le cœur de ce livre. Cette béance inaugurale, cette blessure fondatrice, Marilyn Monroe s’épuisera en vain à les combler. Scène primitive d’une enfance jamais exorcisée qu’elle ne cessera de rejouer au long de sa trop courte existence. Elle appellera ses trois maris « Papa », comme du reste tous les hommes de sa vie –à l’exception de son dernier amant, son « Prez », John Fitzgerald Kennedy. Ses maîtres à penser ? Rilke et Lee Strasberg. Ses maîtres à jouer ? John Huston, Billy Wilder, Mankiewicz, Cukor, Logan, Nunnally Johnson. Ses maîtres à mourir ? La petite fille de trente-six ans emporte avec elle son énigme. Claude Delay s’attache ici à élucider, pas à pas, la généalogie des chocs affectifs de Marilyn, tel un sismographe qui enregistre les lignes de faille d’un terrain que n’auront cessé de menacer, dès le premier jour, les « tremblement de père et tremblement de mère » dévastateurs.

Capture d’écran 2014-05-28 à 14.20.26.png

 

claudedelayjeune.jpg

 

Capture d’écran 2014-05-28 à 14.21.15.png

Claude Delay est sélectionnée pour le 6ème Salon des femmes de lettres au Cercle National des Armées, le 22 mai 2014

couvdelay.jpgClaude Delay est sélectionnée pour le 6ème Salon des femmes de lettres au Cercle National des Armées, le 22 mai 2014, pour son livre Marilyn Monroe, la cicatrice (Fayard).

N'hésitez pas à me contacter comme attachée de presse (06 84 36 31 85) pour recevoir le livre et l'interviewer.

Salon des Femmes de Lettres 2014 le 22 mai de 19h à 21h au Cercle National des Armées

Le 6ème Salon des Femmes de Lettres aura lieu le 22 mai 2014 de 19h à 21h au Cercle National des Armées 8 place Saint-Augustin Paris 8ème.

Une soixantaine d'auteurs féminins y dédicaceront leurs derniers ouvrages dans le Salon d'Honneur au 1er étage. La Russie en sera l'invité d'honneur.

Le Prix Simone Veil 2014 et le Prix de la Poésié Vénus Khoury Ghata 2014 seront remis à 20h30.

Capture d’écran 2014-06-01 à 22.15.29.png

 

Capture d’écran 2014-06-01 à 22.16.05.png

Capture d’écran 2014-06-01 à 22.13.58.png

17/05/2014

SCOOP : Neuf mois après la parution de la biographie de Marilyn Monroe par Claude Delay chez Fayard (dans laquelle le meurtre est pressenti), Atlantico admet que Bobby Kennedy aurait fait assassiner Marilyn Monroe (17 mai 2014)

couvdelay.jpgL'écrivain Claude Delay l'avait déjà évoqué dans son livre (Fayard) Marilyn Monroe, la cicatrice

 

Bobby Kennedy aurait fait assassiner Marilyn Monroe

C’est ce qu’affirment les éminents journalistes d'investigation Jay Margolis et Richard Buskin dans leur livre "Le meurtre de Marilyn Monroe : dossier classé".

Capture d’écran 2014-06-22 à 22.29.39.pngC’est une information qui fait l’effet d’une bombe. Un scoop qui devrait agiter le monde peopolo-médiatico-politique aux Etats-Unis. Bobby Kennedy, le frère du président des Etats-Unis, aurait fait assassiner Marilyn Monroe ! C’est en tout cas ce que certifient les éminents journalistes d'investigation Jay Margolis et Richard Buskin dans leur livre "Le meurtre de Marilyn Monroe : dossier classé"  dont le Daily Mail a publié les bonnes feuilles ce vendredi. 

Si la version officielle de son décès est le suicide, ces journalistes, connus pour leur grande carrière, indiquent donc qu’il n’en rien. En effet, selon eux la comédienne en savait trop sur les secrets de famille des Kennedy et il fallait donc la tuer. Dès lors Jay Margolis et Richard Buskin en sont persuadés : c’est Bobby Kennedy lui-même qui aurait ordonné la mort de Marilyn par injection létale. Il aurait été aidé dans sa démarche par le propre psychiatre de la comédienne qui lui aurait lui-même administré une dose de barbituriques.

"C’est la chose la plus folle que Bobby ait faite. Il était déterminé à la faire. Et j’ai moi-même été assez fou pour le laisser faire", témoigne dans le livre Peter Lawford, le beau-frère de Marilyn. Toujours selon cette œuvre, Bobby Kennedy a agi de la sorte car il estimait que Marilyn était sur le point de faire des révélations  au grand public au sujet de sa famille et notamment de son frère, le président John Fitzgerald Kennedy.

 

Autre scoop révélé par les deux journalistes, Bobby Kennedy, parti rencontrer Marilyn Monroe avec pour mission de mettre fin à sa relation avec JFK, aurait en réalité succombé aux charmes de la comédienne et serait devenu son amant. "Ce n'était pas l'intention de Bobby, mais ce soir ils sont devenus amants et il a passé la nuit dans la chambre d'hôtel", assure des années plus tard Peter Lawford dans le livre. "Presque aussitôt leur histoire est devenue sérieuse et ils ont commencé à se voir énormément",  poursuit le beau-frère de John Fitzgerald Kennedy. Celle-ci était follement amoureuse de Bobby, qui avait promis de l'épouser et de divorcer de sa femme. 

Capture d’écran 2014-06-22 à 22.30.04.pngEt Peter Lawford de certifier que "quand Bobby a commencé à s'éloigner, Marilyn l’a menacé de révéler ses relations avec John et lui ainsi que tout ce qu’elle savait sur les Kennedy car elle avait pris le soin de tout écrire dans un petit carnet rouge". Une menace qui lui aurait donc été fatale.