stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2014

Bourse au mérite : Une attente humiliante et inacceptable pour les étudiants ! Depuis septembre, toujours RIEN !

bourse.jpgCommuniqué de presse du 11 décembre 2014
du collectif « Touche pas à ma bourse, je la mérite »
Attachée de presse : Guilaine Depis / 06 84 36 31 85 / guilaine_depis@yahoo.com
 
Des étudiants méritant aussi de passer de joyeuses fêtes
Une attente humiliante et inacceptable
 
Une situation intolérable : l’urgence du versement de la bourse au mérite non respectée (1800€ par an attribués chaque année à près de 8 000 nouveaux bacheliers) 
Le 17 octobre, le conseil d’Etat a suspendu la circulaire supprimant la bourse au mérite, s’exprimant ainsi : «Le juge des référés a estimé qu’il y avait un doute sérieux sur la légalité de cette partie de la circulaire attaquée et que son exécution, privant des étudiants d’une part substantielle de leurs ressources, créait une situation d’urgence»Le ministre de l’Education s’est donc engagé à la verser pour cette année.
 
Des étudiants inquiets en précarité croissante :  un péril imminent sur la poursuite de leurs études
Aujourd’hui, le 11 décembre, la bourse au mérite promise par le ministre de l’Éducation suite à la décision du conseil d’Etat n’a toujours pas été versée, les mettant dans une situation grave et pénible. En effet, cette bourse au mérite ne leur a plus été versée depuis début septembre. C'est à dire que tous ces étudiants attendent environ 800€, ce qui est une somme considérable pour eux.
 
Alain-Juppe-revenu-21-millions.jpgUne pétition transpartisane dont Alain Juppé a été le premier signataire : un engagement fort et emblématique
Alain Juppé a été le premier signataire le 31 octobre de la pétition pour le maintien de la bourse au mérite. 
Déjà dans La tentation de Venise (1993), Alain Juppé se désignait lui-même comme « un pur produit de la méritocratie républicaine ».
Il justifie notamment sur son blog son soutien fervent actuel : « Il est temps de s’insurger contre la démagogie ambiante qui s’attaque au mérite et confond égalité et égalitarisme. (…) Ce combat touche tous ceux qui se sont élevés en décrochant des diplômes qu’ils ne doivent qu’à leur travail et à leur ténacité. Une société démocratique qui n’encourage pas ses élites intellectuelles est une société qui scie les branches qui la portent.»
 
Une menace qui perdure sur le maintien de la bourse au mérite
La suppression de la bourse au mérite risque alors priver plus de 16 000 jeunes bacheliers et licenciés issus de milieux financièrement défavorisés d’une bourse de 1800€ par an, distribuée selon des critères de mérite.
  
La nécessité d’un appel citoyen pour le maintien dans l’avenir de l’aide au mérite : signer et faire signer la pétition
Après une mobilisation sans précédent des élus, des étudiants, des citoyens pour le maintien de la bourse au mérite en 2014, l’association « Touche pas à ma bourse, je la mérite » lance une nouvelle pétition pour le maintien de l’aide au mérite pour l’avenir. Celle-ci continue de recevoir chaque jour de nouvelles signatures sur la plateforme citoyenne dédiée à la démocratie en Europe : www.nextbankers.com/petitions/bam
 
Twitter : @Bourseaumerite
Attachée de presse : Guilaine Depis / 06 84 36 31 85 / guilaine_depis@yahoo.com

Les commentaires sont fermés.