stat

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2013

Frédéric Andrau, invité au Salon "Lire à Limoges" (6 et 7 avril 2013)

579624_10151523233183744_1970520645_n.jpgAvec Mazarine Pingeot, Noëlle Châtelet, Émilie Freche, Éric Naulleau, Isabelle Alonso, Gonzague Saint Bris, Régine Deforges, Madeleine Chapsal, Macha Méril, Jean Sébastien Hongre...

04/04/2013

Radio Orient a adoré "Monsieur Albert - Cossery, une vie", une interview par Loïc Barrière

217267_5960043388_8972_n.jpgFrédéric Andrau est l'invité du journal de Loïc Barrière pour une interview exclusive sur Radio Orient mardi 2 avril 2013.

Diffusions à 7 h, 8 h et 18 h Radio Orient 94 FM

Réécouter ICI ou sur le site 

http://radioorient.radio.fr/ 

Radio Orient est une station de radio française qui émet depuis Clichy et qui est diffusée dans toute la région parisienneAnnemasseBeauvais,BordeauxLimogesLyonNantesNiceNîmesToulon et Besançon1. Elle a été créée en 1982 par Raghid el Chammah dans la vague des radios libres débutée avec l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République. C'est sous le titre de Regroupement des Radios Musulmanes de France qu'elle sera tolérée puis finalement autorisée le 7 août 1987 par la CNCL (Commission Nationale de la Communication et des Libertés) sur la fréquence initiale de 88,6 MHz. Certains de ses programmes sont également diffusés en direct au Proche Orient, notamment au Liban.

524243_10151509643413744_316379781_n.jpgDirigée par le journaliste Fouad Naïm, jusqu'en mai 2012, la station appartient aujourd'hui à la famille de Rafic Hariri2. C'est une radio généraliste dont les programmes sont consacrés au divertissement, à la politique, à l'information et au sport. Les journaux de Radio Orient s'intéressent notamment au Proche-Orient et auMoyen-Orient, au Maghreb et la situation des immigrés issus du Maghreb. La radio, leader auprès des musulmans de France, bouleverse chaque année ses programmes au moment du ramadan, période où l'audience est à son maximum. Radio Orient défend un Islam tolérant, ouvert et apaisé, respectueux de la laïcité et des traditions françaises.

Elle s'exprime en arabe, mais propose aussi des bulletins d'information en français. La rédaction, dirigée par Issa Makhlouf et Khodr Obeid comprend des équipes en langue française et en langue arabe.

Parmi les émissions phares de la station (94,3 MHz en FM à Paris): Questions Internationales, présenté pendant plusieurs années par Pascal Boniface, Retour sur l'Actualité avec Maria Laffitte et PLURIEL, le club de la presse de Radio Orient, présenté depuis 2002 par Loïc Barrière.

03/04/2013

Les rencontres-débats-dédicaces avec Frédéric Andrau, auteur de "Monsieur Albert - Cossery, une vie"

215092_10150275893158744_4648135_n.jpg

Frédéric Andrau est ce week-end du 6 et 7 avril au Salon "Lire à Limoges" 2013


Les rencontres-dédicaces à venir avec Frédéric Andrau à Paris:

 

Vendredi 12 avril : PARIS (La Hune à 19h30, Place Saint-Germain des Prés, 75006) - Présence de Joëlle Losfeld.


Mardi 16 avril : PARIS (Diner de l'association Mille-Feuilles à 19h30, Le Trumilou, 84 Quai de l'Hôtel de Ville, 75004 http://mille-feuilles.fr 25 € le repas, inscriptions à fr.fredj@mille-feuilles.fr) - Présences de Réginald Gaillard, Joëlle Losfeld, Monique Chaumette, Macha Méril


Lundi 2 décembre : TOUTE UNE SOIRÉE EXCLUSIVEMENT CONSACRÉE À MONSIEUR ALBERT - COSSERY, UNE VIE À LA MAIRIE DU SIXIÈME ARRONDISSEMENT de 18h30 à 20h30

 

CouvCossery.jpgLe programme complet des déplacements à venir de Frédéric Andrau :

 

Vendredi 19 avril : TALENCE (librairie Georges)

Samedi 2O avril : ARCACHON : librairie alice

Dimanche 28 avril : LE BEC HELLOUIN (27) Petit salon du livre local

 

Vendredi 3 mai : ROUEN (librairie l’Armitière)

Samedi 4 mai : CHATEAUROUX (salon du livre)

Dimanche 5 mai : CHATEAUROUX (salon du livre)

Samedi 18 mai : CAEN librairie brouillon de culture

Vendredi 31 mai : Librairie Chapitre à ORLEANS

 

Jeudi 6 juin : TOULON (librairie Gaïa)

Vendredi 7 juin : AIX EN PROVENCE (librairie Goulard)

Samedi 8 juin : MARSEILLE (librairie Maupetit)

Les Chroniques d'Alfred Eibel publient une recension de Françoise Monfort

320891_10150303366799938_1826277210_n.jpgAlbert Cossery l’Egyptien

02AVR

Des ruelles cairotes miséreuses de l’enfance à sa chambre dans un hôtel germanopratin où il vécut 56 ans, Albert Cossery a promené son regard d’écrivain misanthrope ami de Camus et d’Henry Miller. Au terrorisme du travail il opposait celui de la pensée. A la violence du monde sa dérision, son œil noir qui coupait court à toute forme imposée de bavardage. «Mendiants et orgueilleux » reste par son égyptianité le plus emblématique de ses livres dont on regrette, avec l’auteur de ce portrait attachant, qu’ils recèlent si peu de part autobiographique.

AVT_Alfred-Eibel_2205.jpegFrançoise Monfort

Monsieur Albert  Cossery, une vie
de Frédéric Andrau
Editions de Corlevour

30/03/2013

Bertrand du Chambon signe une critique très élogieuse pour Frédéric Andrau (Le Salon littéraire)

AVT_Bertrand-Du-Chambon_5245.jpegAlbert Cossery sous la loupe de Frédéric Andrau

par Bertrand du Chambon (Le Salon littéraire, 30 mars 2013)

Rares sont les biographies qui s'avèrent élégantes et fines. Celle d'Albert Cossery, par Frédéric Andrau, est de celles-ci. L'auteur nous fait la grâce de parler courtoisement à l'homme dont il écrit la vie : « Vous êtes rentré droit comme vous l'avez toujours été. Le port de tête altier. Pas une expression au visage. Un regard de sphinx. Les lèvres comme cousues […] », et ce voussoiement, ces quelques mots bien choisis nous dépeignent Albert Cossery mieux que vingt pages.

CouvCossery.jpgChacun le sait, né sous le grand soleil de l'Égypte en 1913, Cossery est arrivé à Paris en 1945 et a vécu 60 ans dans une chambre d'hôtel. Ses premiers poèmes édités au Caire étaient méconnus. Plus tard, en 1947, ce fut le regretté Edmond Charlot qui malgré ses soucis financiers, publia La Maison de la mort certaine. Après un autre roman, réédité de nos jours, Les Fainéants dans la vallée fertile (que Jean Vilar faillit adapter au théâtre), ce fut la publication, par René Julliard, de Mendiants et orgueilleux.

Ce roman connut un grand succès et stupéfia beaucoup de monde : un bordel dans le vieux Caire, Set-Amina la tenancière, un homme-tronc qui quémande quelques piastres, un policier homosexuel qui quittera la police in fine, tout cela faisait un peu scandale en 1955 et nombre de lecteurs, y compris Jean Genet, dirent que c'était le meilleur livre de Cossery.

Impavide, insouciant, serein devant le succès comme devant l'échec, méconnu, Cossery promenait alors dans le quartier Saint-Germain sa silhouette d'ectoplasme, son élégance de dandy et montait derrière Georges Moustaki en moto quand celui-ci quittait l'île Saint-Louis pour aller voir les bouquinistes sur les quais ou les jeunes filles du Quartier Latin.

Le côté excessivement dilettante de Cossery est subtilement rendu : nous apprenons que Mendiants et orgueilleux devait être adapté au cinéma grâce à Jean-Pierre Rassam, avec une musique de Moustaki, mais que le romancier se promena à Cannes, devint figurant pour quelques jours, et... ne fit plus rien. Cet art du farniente, cette insouciance, ou ce « non-vouloir saisir » comme disait Barthes, sont admirablement restitués par Frédéric Andrau. Le côté voyant de Cossery est également mis en relief lorsque plus tard, en 1984, Cossery donnera chez Gallimard Une Ambition dans le désert, que plusieurs politologues tiennent pour une étrange prémonition de la guerre du Golfe.

L'écrivain vieillissant, toujours élégamment vêtu, profitant souvent de ses amis au point de se faire offrir régulièrement des chaussures ou des flacons de lavande, se révèle être un homme qui a fait des choix rigoureux : « Comme un argument péremptoire, vous ajoutiez que « la vie est belle, il ne faut pas se présenter étriqué devant elle. » La vie : une belle femme en quelque sorte, votre maîtresse de toujours.»

FA cote.jpgIl paraît indélicat d'éviter de lire une biographie où l'on trouve d'aussi belles phrases. Albert Cossery a sûrement trouvé ici un biographe ; peut-être aussi un successeur.

 

Bertrand du Chambon

 

Frédéric Andrau, Monsieur Albert. Cossery, une vie, Éditions de Corlevour, février 2013, 280 pages, 19,90 €

Lire également la critique de Frédéric Saenen.

"Monsieur Albert" sélectionné pour le Prix Rive Gauche à Paris 2013 : on croise les doigts !

rive-gauche2-1.jpgBonjour Frédéric,
Votre opus sur Albert Cossery est retenu dans notre première sélection.
Amicalement.
Laurence Biava, Présidente du Prix Rive Gauche à Paris 

Prix Rive Gauche à Paris 
1er Communiqué de Presse
28 mars 2013
______
272595_4692618120716_407186362_o.jpgLes Prix Rive Gauche à Paris couronneront un roman français et un roman étranger parus dans les 6 derniers mois ainsi qu’une revue littéraire.
Les lauréats seront élus par un Collège de 26 membres, composé essentiellement de personnes appartenant au milieu littéraire 
(écrivains, journalistes, critiques, libraires, blogueurs).

Les trois Prix Rive Gauche à Paris seront décernés le vendredi 28 juin 2013 à l’Auberge de Venise, partenaire Officiel du Prix. 

Les membres du Collège ont établi jeudi 28 mars 2012 leur première sélection. 

La prochaine sélection aura lieu le jeudi 23 mai à 18h30

Les treize romans français en lice sont :
Fanny Chiarello – Un caprice de Carlotta Delmont - Editions de l’Olivier
Alexandre Lacroix – Voyage au centre de Paris - Flammarion
Christophe Tison – Te rendre heureuse - Gallimard
Camille Laurens – Encore et jamais - Gallimard
Frédéric Andrau – Monsieur Albert, Cossery, un vie - Editions de Corlevour
Clement Benech-Fingal – L’été slovène - Flammarion
Thadée Klossowski de Rola – Vie rêvée - Grasset
Alice Ferney – Cherchez la femme - Actes Sud
Michèle Lesbre – Ecoute la pluie - Sabine Wiespieser éditeur
Mark Greene - Le ciel antérieur – Le Seuil
Pia Petersen - Un écrivain, un vrai – Actes Sud
René de Ceccathy – Un renoncement - Flammarion
Roland Jaccard - Ma vie et autres trahisons - Grasset

Les cinq romans étrangers en lice sont :
Julian Barnes – Une fille qui danse – Mercure de France
Jeffrey Eugénides – Le roman du mariage – éditions de l’Olivier
Paul Auster – Chronique d’hiver – Actes Sud
Joan Didion - Le bleu de la nuit- Grasset
William Nicholson - L'intensité secrète de la vie quotidienne - éditions de Fallois 

Les huit revues littéraires en lice sont :
Schnock – La Tengo Editions
The Believer – Editons Inculte
La revue Inculte 
La revue Littéraire – Editions Léo Scheer
La revue Décapages - Flammarion
La Quinzaine Littéraire – Maurice Nadeau
La revue Charles – La Tengo Editions
La revue Dissonances